Féminisme ou argent – Chercheuse d’or et féministe

Consulter la série Gold Diggers

Cette série de dessins est un peu particulière. Je me souviens l’avoir commencée aux alentours d’avril 2019. J’avais passé un an à court d’inspiration. Ce genre d’année où ta seule préoccupation c’est de réussir à te lever le matin pour aller au travail. Tellement, que ce sentiment salvateur que je pouvais ressentir quand je faisais mes collages au début, je l’avais oublié. J’ai bien essayé ici et là de faire des petits trucs, mais franchement c’était vraiment pas terrible. J’y arrivais juste plus. Pourtant, la question féministe ne me quittait pas.

Picture of emotional young female having nervous worried expression while feeling guilty standing next to her confused other self who doesn’t understand what’s wrong

Et un jour, accompagnée d’un ras-le-bol de mal-être je me suis dit que j’allais dessiner. Avant, je faisais des collages parce que j’avais trop peur de me lancer dans le dessin. J’ai jamais pris de cours de dessins, ou fait d’école d’art alors bonjour le syndrome de l’imposteur : qui j’étais pour prétendre savoir dessiner ? 

« Les thèmes restent les mêmes : la féminité, le corps, la question de la beauté, le féminisme en somme »

Drag king gold digger

D’après facebook, j’ai fait le premier dessin de Gold Diggers le 24 avril 2019. Ça été un peu une révélation : le dessin offrait des champs illimités comparé au collage, où tu dépends de tes trouvailles pour exprimer ce que tu as en tête. Alors cette série ça a été une exploration, surtout. Les dessins sont très différents les uns des autres mais les thèmes restent les mêmes : la féminité, le corps, la question de la beauté, le féminisme en somme. 

Le concept de femme vénale

Le nom « Gold Diggers » m’est venu parce que les dessins étaient uniquement en noir et blanc, et j’utilisais beaucoup de doré, de bronze, d’argent pour créer des fonds et des contrastes. 

Et ça m’a toujours fait marrer ce concept de femme vénale qui n’en a qu’après l’argent de ces messieurs. Sérieusement ? Les femmes vivent dans une société où leur sont implicitement hurlées des injonctions dans tous les sens :

A man with money in his pants to attract the gold diggers and prove his success
  • sois féminine,
  • maquille-toi,
  • porte des bijoux,
  • et des talons pendant que tu y es,
  • puis des robes aussi,
  • et montre ton corps,
  • sois sexy,
  • et avec tout ça fais des enfants,
  • « occupe-toi de ton homme » (aïe mes doigts),
  • fais à manger,
  • rentre de ton travail où t’es moins bien payée que tes compères masculins alors que t’as autant de compétences,
  • et dépense ton argent dans une 54ème crème hydratante
  • ou dans une séance d’épilation définitive parce que c’est là-dedans qu’ira ton maigre salaire.
  • Mais surtout, SURTOUT tais-toi.
  • Et puis ton succès passera par combien gagne ton mari du coup.
  • Mais franchement tu pourrais faire un effort parce que t’es un peu superficielle et vénale.
  • Et puis c’est pas très féministe ça comme comportement, tu trouves pas ?

Et pourquoi pas être une gold diggeuse féministe, après tout ?

Les mecs qui courent après l’argent, veulent te payer un verre pour t’acheter un bout de fesse (espérant qu’à force de bouts, il pourra prétendre à l’intégralité de la chose), secouent les billets de leur succès comme des adolescents dans un club de strip-tease, on leur dit rien. Bah non, après tout « boys are gonna be boys » et puis on va pas leur reprocher de gagner de l’argent.

Sarcasme mis à part, je ne suis pas en train de dire que c’est mal d’avoir de l’argent. Quiconque travaille, grimpe les échelons et a une carrière accomplie honnêtement devrait être fier.ère de ce qu’il/elle a accompli et gagne. Je voudrais juste pointer du doigt la différence de traitement qui est fait dans une situation commune : les femmes sont vénales et les hommes couronnés de succès.

Funny and extravagant senior woman posing on colored background – Youthful old woman in the sixties having fun and partying
– Former gold digger

C’est à en devenir chèvre.

Je serai une artiste féministe

Tant qu’il y aura de l’or a miner, pourquoi s’en priver alors ? Puisque le système ne va pas changer demain, on pourrait commencer par changer notre positionnement de jugement. Si ça plaît, et que ça s’inscrit dans un schéma consenti, pourquoi pas.

Au final, le nom de cette série en dit plus long que les dessins, qui semblent traiter de thématiques plus générales comme dit plus haut. 

Quoiqu’il en soit, j’ai pu exposer dans un bar de quartier du 10ème arrondissement en septembre 2019. J’ai vendu presque la moitié de ce qui était exposé, et je pense que ça a mis derrière moi mes doutes, et ça m’a permis d’enfin me dire : je veux être une artiste féministe

Note : 5 sur 5.

Art Artiste à découvrir collages dessin dessins essai Féminisme Inspiration Instant lecture intersectionnalité lgbtq Littérature parentalité Poésie prettyboys prettyboysandstronggirls process processus artistique questionnement quotidien récit intérieur selflove stronggirls égalité épilation

Laisser un commentaire