Récit intérieur : des poils au poil

Philosophie de la douche

Il me semble bien qu’il y a un moment où on est tous égaux : c’est devant les méandres des réflexions qui nous accompagnent sous la douche.

L’eau ruisselante sur le corps fatigué, quelques frissons sous les premières gouttellettes qui s’éparpillent en quelques secondes sur la peau engourdie.

Assez rapidement, le mouvement répétitif des mains dans les cheveux pour les plaquer en arrière. Les yeux fermés, les légers crachats de gouttes d’eau qui se seraient insidieusement immiscés aux coins des lèvres.

Chacun son rituel, ses petites habitudes, son ordre des priorités.

D’abord les cheveux, le visage. Puis le corps. Pendant que ces gestes mécaniques se font seuls, presque indépendamment d’une volonté quelconque, le cerveau s’évade.

Du bide et des poils

Et là, on repense au texto passif agressif de Jeanne, ce qu’il aurait fallu lui répondre plutôt que de ce qu’on a envoyé. Pff. Et le podcast Cyborg philosophie, qu’est-ce qu’ils disaient déjà sur le concept cyborg et le féminisme ? Faut que je pense à chercher. Purée mes cheveux ont vachement poussé quand même.

Moi, réfléchissant sous la douche

Shampoing, démêlant, masque. Ça me prend une plombe de faire tout ça. Je devrais peut-être les couper. Ou les raser, tiens. Pourquoi je les laisse pousser de toute façon ?

Tiens, c’est marrant, quand je me tiens très droite et que je baisse les yeux, je vois pas mes pieds. J’ai du bide, hein. Est-ce que j’en ai toujours eu ? Je crois bien. Faut que ça arrête de m’obséder, c’est vraiment débile.

Écologie de l’épilation

Franchement, je devrais arrêter d’acheter du gel douche en bouteille. Et le shampoing aussi. Tout ce plastique, ça me fout le cafard, je pourrais faire un effort. ‘Tain même mon rasoir. Je les achète par paquet de 10, je les utilise 2 fois et ils se mettent à rouiller sur le sol de la douche. Quelle connerie.

Heir of hair
Heir of hair

Ah bah tiens, d’ailleurs celui-là ça fait un mois qu’il est là. Je l’ai pas utilisé qu’il est déjà rouillé. Un mois déjà ? Bah ouais. Wouah ça passe vite. Ah ouais mes jambes sont bien poilues là. Hohoho, les aisselles mon pote ! C’est marrant des fois j’oublie carrément.

Des poils pour sauver la planète

Mais je devrais me raser du coup ou pas ? Sérieux, la flemme. Faut que je brosse mes cheveux et que je sorte de la douche, j’ai du boulot. Et puis de toute façon s’épiler ça prend du temps sous la douche. Le temps c’est de l’eau. Déjà qu’on se lave à l’eau potable. Ou alors je coupe l’eau. Il va faire froid, purée.

Ma bonne conscience qui m’explique qu’en ne me rasant pas je vais sauver la planète

Nan mais j’ai pas envie je vois pas pourquoi je le ferais. Je vais pas le faire. Allez, je le fais pas. T’imagines toutes les personnes qui se rasent régulièrement sous la douche et qui coupent pas l’eau ? Nan, moi aujourd’hui j’suis une meuf responsable.

Monologue du poil

« Et voilà qu’on est reparti pour le même manège. Mais regardez-là, à faire mine de pas nous voir. Elle prend ses airs d’innocente, là, à se caresser la tête comme si elle tournait une scène de film. Elle va nous éviter pendant sa petite routine et ensuite elle va nous inspecter. Comme si elle était surprise. Ça fait des semaines qu’elle fait ça. »

Don't worry, be sexy
Don’t worry, be sexy

« EH OH, tu nous fous la paix une bonne fois pour toutes, t’arrêtes ton cinéma, un peu ? Tu vois pas que tu nous fous la pression ? C’est la même rengaine à chaque fois. Et nous on est là, on flippe pour nos vies pendant que tu prends tes airs d’hésitation à faire genre tu réfléchis à quand tu nous infligeras notre coupe. Pourquoi tu te décides pas ? Tu nous veut ou pas à la fin ? Va falloir s’engager d’un côté ou de l’autre parce que tu nous barbes un peu à la fin. Ah bah voilà, faut croire qu’on est tranquille au moins jusqu’à demain. Tout ça pour ça, j’te jure. »

Note : 5 sur 5.

Art Artiste à découvrir chronique collages dessin dessins essai Féminisme illustratrice Inspiration Instant lecture intersectionnalité lgbtq Littérature parentalité poème Poésie prettyboys prettyboysandstronggirls process processus artistique questionnement quotidien roman récit intérieur selflove stronggirls égalité épilation

Laisser un commentaire