Mon réveillon de la Saint Sylvestre avec Audre Lorde

Après une fête de noël fabuleuse en famille restreinte, j’ai décidé de passer le réveillon de fin d’année apocalyptique 2020 entre les griffes câlines et chaleureuses de ma Koumi, ma féline adorée, les chats et moi une histoire d’amour pour toujours !

Photo non contractuelle, ceci n’est pas Koumi

La biomythographie de ma mentor

Je n’avais pas envie de cuisiner un menu “spécial réveillon”. Mais j’avais une envie irrépressible de lire un bon bouquin de ma bibliothèque militante et féministe, exclusivement dédiée aux autrices. “Mon Univers de Femmes”, comme j’aime à l’appeler. Lire au lit, au chaud, bien assise et alourdie par la pose nonchalante de ma petite félidée sur mes cuisses.

En amoureuse transis d’Audre Lorde, je me suis jetée sur sa fabuleuse “biomythographie” comme elle l’appelle. Parce que tout d’abord autobiographique, ensuite mythique et enfin historique, pour reprendre quelques mots de la préface du roman ZAMI : Une nouvelle façon  d’écrire mon nom, aux éditions Trois et Mamamélis, 1998. 

Audre Lorde est pour moi ma mentor, la révélation Femme qui a bouleversé ma vie de poétesse en herbe. LA Femme que j’aurais voulu rencontrer et avoir comme modèle quand j’étais adolescente.

« Merci Audre Lorde, Merci. »

Je lisais sa biomythographie pour la seconde fois. Et me replonger dans la vie tellement inspirante de cette autrice m’a tenue éveillée au-delà de minuit. Au-delà des messages de bonne année, au-delà de ma Bretagne tant aimée. Au-delà de moi, assise au chaud, au fond de mon lit, alourdie par le poids de Koumi. Un nouveau voyage en terre reconnue.

ZAMI, une vie de Féministe Lesbienne Noire-américaine. Fille d’immigrants de Grenade, Mère de deux enfants, Survivante du cancer. Educatrice et Activiste, Poétesse et Guerrière. Une vie livrée à notre lecture naïve ou/et réfléchie, avec don, avec sincérité, avec acte militant. Une vie, une Femme, qui me bouleverse à chaque nouvelle rencontre.

Comme je l’aime tant cette Femme, comme j’aurais tant aimé la serrer dans mes bras et lui dire merci.

Merci d’avoir posé par écrit ce qui quelque part m’animait sans le savoir. D’avoir mis des mots sur un ensemble de questionnements et de réflexions qui m’ont depuis l’enfance tant taraudée, tant révoltée, tant remuée à l’intérieur. Dans mon corps, dans mon cerveau, dans mon cœur.

Merci Audre Lorde, Merci. ZAMI, un livre à l’essence militante féministe, aux couleurs Queer et intersectionnelles, au génie lesbien, qui vous prend au ventre et au cerveau, au coeur et au corps ! 

ZAMI, sa vie

Dans ce livre, Audre Lorde nous emmène sur les chemins de son histoire, pavée d’événements douloureux dès son enfance, mais également d’événements heureux. Elle nous fait le récit de l’histoire des noires-américaines issues de l’immigration caribéenne. Elle nous fait découvrir son itinéraire pavé d’oppressions multiples, de défis à Harlem, New York, à Wahington, à Stamford, Connecticut. L’implacabilité de sa mère, la pauvreté et ses aphres, le suicide de sa meilleure amie, la ségrégation aux Etats-Unis, l’avortement clandestin…

Tour à tour, elle nous fait vibrer par le récits de ses histoires d’amour lesbien et de son voyage au Mexique. Là-bas, elle rencontra pour la première fois, à 19 ans, une femme se revendiquant ouvertement lesbienne. Et surtout c’est là qu’elle ressentit un sentiment excitant élevé et affirmé à être noire :

Partout où j’allais, des visages dorés de toutes les teintes rencontraient le mien et voir ainsi ma propre couleur de peau réfléchie en si grand nombre de par les rues constituait pour moi une sorte d’affirmation, parfaitement nouvelle et très excitante.” (extrait, p.379).

De la confusion du genre à la dualité de l’adolescence

Nous découvrons sa vie dans la communauté lesbienne de l’East Village et du West Village. Et nous vivons au plus intime le processus de son acceptation d’elle-même, de son homosexualité, de son histoire, pour être enfin ce qu’elle est.

Une autrice et poétesse engagée, une professeure reconnue et invitée aux quatre coins du monde. Une Militante Lesbienne & Guerrière, une véritable Passionnée de la Vie. Pour Audre Lorde écrire et militer ne font qu’un.

Enfin, nous découvrons avec délice que “ZAMI” est un mot carriacou qui désigne “les femmes qui travaillent ensemble, amies et amantes”. Et en effet, dans ZAMI, Audre Lorde rend femmage aux femmes qui ont donné substance à sa vie et l’ont nourrie à tous les niveaux de son existence. Une œuvre littéraire que je vous recommande vivement !

Love & Witch Kisses !


Retrouvez Luz sur Facebook et Instagram

Note : 5 sur 5.

Art Artiste à découvrir chronique collages dessin dessins essai Féminisme illustratrice Inspiration Instant lecture intersectionnalité lgbtq Littérature parentalité poème Poésie prettyboys prettyboysandstronggirls process processus artistique questionnement quotidien roman récit intérieur selflove stronggirls égalité épilation

Laisser un commentaire